Fin du stage d’Aglaja

12 Avr 2018

J’ai eu la chance d’arriver au Marais pour mon premier stage dans une église. La question que beaucoup m’ont posé était : mais au-fait qu’est-ce que tu fais exactement ? C’était pour moi surtout un stage d’observation, c’est à dire découvrir le métier du pasteur en observant ce qu’il fait. J’ai eu la chance de faire ce stage pendant un mois où il s’est passé plein de choses : entre la semaine sainte, un enterrement, un mariage et trois baptêmes je pense que je n’aurais pas pu tomber mieux !

J’ai souvent participé à des réunions de coordination, des réunions entre les pasteurs pour organiser la semaine sainte par exemple mais aussi à des préparations de baptêmes. Sinon j’ai participé aux Maraudes mais aussi à de nombreux cultes différents ou encore aux louanges les mardis midis et aux Miniglises les mardis soirs. Il y a aussi eu des moments où je ne pouvais pas vraiment participer : les préparations de prédications par exemple ou des accompagnements spirituels où la présence d’une stagiaire n’est pas très évidente mais ce qui était génial pour moi c’est qu’au Marais il y a toujours quelque chose à faire, entre parler avec les personnes qui viennent et qui repartent ou les SDFs à qui on doit servir un repas. C’est vraiment une maison, une église vivante !  

La prochaine question qu’on me pose souvent est : et alors le Marais, ton stage ça t’a plu ?

Alors oui vraiment mon stage m’a énormément plu. J’ai eu beaucoup de plaisir à venir chaque jour, à découvrir de nouvelles choses mais aussi profiter de la bonne humeur et de la bonne ambiance de travail qu’il y a ici. J’ai aussi découvert différentes possibilités de célébrer les cultes – moi qui connaissais plutôt les chants traditionnels, le pasteur avec la robe noire etc – et différentes possibilités qui finalement attirent un public différent. Je trouve que c’est vraiment une force de l’Église du Marais d’être autant ouverte à la tradition qu’à la modernité, capable d’accueillir des gens issus de contextes ecclésiaux si différents. C’est cet esprit d’accueil et d’ouverture d’esprit qui rend le Marais si vivant et divers. Ce qui m’a beaucoup touchée aussi ce sont toutes les personnes qui sont engagées dans l’Eglise.

Durant mon stage j’ai rencontré tellement de personnes accueillantes, souriantes et ouvertes que j’aurai du mal à quitter ce lieu ce dimanche. Donc merci à toutes celles et ceux qui m’ont permis de vivre un si beau mois de stage au Marais.