L’accompagnement spirituel, un rendez-vous pour se relever avec le Christ

Le Seigneur est proche de ceux qui ont le cœur brisé, il sauve ceux qui ont l’esprit abattu. Psaume 34,19.
Peut-être êtes-vous familier avec le ministère d’accompagnement spirituel au Marais, ou peut-être que ces rendez-vous avec un binôme à l’église vous semblent encore assez mystérieux. Quoiqu’il en soit, si vous lisez ces lignes c’est que vous cheminez avec le Christ. Et vous avez sans doute expérimenté que ce chemin est parfois semé d’embûches, quand bien même vous vous savez aimés de Dieu le Père.

Arrêtons le “doomscrolling”… et proclamons la bonne nouvelle !

Doomscrolling”, “doomsurfing” : l’usage de ces néologismes anglais s’est largement répandu à l’occasion de la pandémie. Ils décrivent le comportement consistant à consommer des mauvaises nouvelles régulièrement et en grande quantité à l’aide de nos téléphones (“doomscrolling”) ou de nos ordinateurs (“doomsurfing”). Comme Monsieur Jourdain faisait de la prose sans le savoir, la plupart d’entre nous “doomscrollent” ou “doomsurfent” depuis des années sans y prêter attention.

Marie Durand : est-elle un leader de la foi ?

Avec 38 ans d’enfermement pour sa foi, sûrement.

A la révocation de l’édit de Nantes, certains protestants s’enfuient en Suisse, en Angleterre, en Amérique, au Cap, à Berlin ou aux Pays-Bas comme la famille de Paul Henri Marron, notre premier Pasteur.

Quelle est la mission de l’Église aujourd’hui ?

Ces derniers mois, alors que les théâtres, les cinémas, les musées et tous les lieux de culture sont restés fermés, des voix se sont élevées pour dire que c’était injuste que les églises restent ouvertes en accueillant du public.

C’est le retour des beaux jours et avec eux vient la reprise des repas !

C’est le retour des beaux jours et avec eux vient la reprise des repas

Avant le premier confinement, la diaconie servait deux ou trois barquettes par jour aux habitués du quartier. Avec l’arrivée du Covid et la crise sanitaire qui s’en est suivie, un grand nombre d’associations et de soupes populaires ont décidé de suspendre leurs activités. En quelque mois nous sommes donc passés malgré nous de quelques couverts, jusqu’à 40 par jour. 

S'inscrire à la newsletter