A propos

templedelorgue.jpg

Projet de vie 2014-2016

Avec l’apôtre Paul, nous croyons que « l’Amour de Christ nous presse. » (2 Corinthiens 5:14).

En proclamant que Jésus est le Christ, nous affirmons qu’il est le trait d’union entre Dieu le Père et une humanité qui s’est éloignée de son créateur. Il est le point de rencontre entre la Parole éternelle de Dieu et nos paroles limitées. Il est le point de fusion entre le Souffle d’en haut et notre poussière. C’est l’œuvre de Dieu de nous avoir réconciliés avec lui, nous donnant la capacité de vivre cette réconciliation dans tous les registres de nos vies.

Joyeux et louant sans cesse notre Sauveur pour ce qu’il a déjà accompli parmi nous, renouvelés par le Saint-Esprit, impatients de voir le Règne de Dieu se manifester parmi les Hommes, les chrétiens assemblés en communauté à l’Eglise Protestante Unie du Marais se sentent appelés à un destin commun :

1. Manifester la réconciliation pour chaque personne
« Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. » (2 Corinthiens 5:17)
11. La grâce de Dieu produit la foi. La foi permet la restauration de nos vies selon son projet. Tout notre être peut être transformé par le pardon, la guérison, la libération, jusqu’à faire de nous des créatures nouvelles. Réconciliés avec nous-mêmes et avec les autres, nous voulons manifester notre reconnaissance pour cette liberté reçue, en servant à notre tour.
12. Nous refusons de cantonner la foi dans le domaine privé et revendiquons son expression dans tous les domaines de la vie, y compris dans nos vies professionnelles et nos engagements dans la société. Nous croyons que le message de Christ est pour toute personne, mais aussi pour toute la société, et que l’unité de notre être réconcilié ne peut souffrir ce genre de cloisonnement.
13. Nous voulons promouvoir la réconciliation entre toutes les catégories de personnes : entre hommes et femmes, à l’intérieur des familles, entre les générations, entre les classes sociales et les différentes origines ethniques. Nous refusons les murs de séparation, tout autant que la confusion de l’indifférenciation.

2. Manifester la réconciliation de l’Eglise avec elle-même
« Tout cela vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui par Christ, et qui nous a donné le ministère de la réconciliation. » (2 Corinthiens 5:18)
21. Chaque chrétien ainsi que chaque Eglise est par essence un agent de réconciliation. En tant que paroisse de l’Eglise protestante unie de France, nous voulons vivre l’unité de nos différentes traditions réconciliées, en assumant d’être au bénéfice des héritages de l’histoire passée, tout en étant porteurs de l’inspiration qui construit déjà l’histoire à venir. Dieu continue à travailler, comme avec nos prédécesseurs dans la foi, nous réformant sans cesse.
22. Nous voulons assumer nos deux racines historiques : le zèle des prédicants, le souffle des prophètes huguenots au Désert d’une part, et l’intelligence de la foi dans son expression protestante d’autre part. Nous croyons qu’il est possible de vivre à la fois l’enthousiasme du cœur et la subtilité de la réflexion. Nous concilierons vie de l’Esprit et exigence théologique, telles deux racines irriguant un même tronc.
23. Nous continuerons à lutter contre la division, en prenant parti pour la diversité dans l’unité, plutôt qu’en idéalisant un pluralisme complaisant. Nous croyons qu’il est possible de redécouvrir une nouvelle façon de vivre l’Eglise, qui pourra témoigner au sein de l’Eglise Protestante Unie de France et bien au-delà, jusqu’à proposer pour la société une contre-culture.

3. Manifester la réconciliation dans la société
« Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même, en n’imputant point aux hommes leurs offenses, et il a mis en nous la parole de la réconciliation. » (2 Corinthiens 5:19)
31. Nous voulons vivre la réconciliation entre l’Eglise et la Cité, en étant à la fois respectueux de la laïcité mais soucieux de l’habiter différemment, en recherchant une nouvelle façon d’être chrétiens, sans craindre d’être qualifiés d’utopistes parce que nous aurons voulu changer le monde.
32. Nous voulons vivre une nouvelle alliance entre les riches et les pauvres pour manifester la défaite de l’Argent-roi. Par une diaconie qui découlera de notre foi, nous appelons chaque chrétien à s’impliquer et à avoir un impact sur l’économie et la politique.
33. Nous voulons vivre les retrouvailles entre l’Eglise et la culture, par l’art, la créativité et une communication pertinente.

Conclusion
« Nous faisons donc les fonctions d’ambassadeurs pour Christ, comme si Dieu exhortait par nous ; nous vous en supplions au nom de Christ : Soyez réconciliés avec Dieu ! » (2 Corinthiens 5:20)
Nous reconnaissons que ces ambitions seraient écrasantes si elles étaient seulement les nôtres. Nous croyons qu’elles sont merveilleuses si elles sont le fruit de la présence du Dieu vivant, en Jésus-Christ, et par la puissance du Saint-Esprit. Que le Dieu trois fois saint fasse de nous des ambassadeurs de son Royaume. Et qu’à Dieu seul revienne toute gloire, dans l’Eglise et en Jésus-Christ.

Le conseil

CP2017

Les permanents

permanents2017