Pourquoi prier pour les autorités ?

Partagé à la prière pour les autorités politiques et judiciaires au Temple du Marais.

1 Timothée 2:1-4
J’exhorte donc, avant toutes choses, à faire des prières, des supplications, des requêtes, des actions de grâces, pour tous les hommes, pour les rois et pour tous ceux qui sont élevés en dignité, afin que nous menions une vie paisible et tranquille, en toute piété et honnêteté. Cela est bon et agréable devant Dieu notre Sauveur, qui veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité.

Juges 9:7-15
Yotam monte en haut du mont Garizim et il crie, aussi fort qu’il peut :
« Écoutez-moi, habitants de Sichem, et Dieu vous écoutera !
« Un jour, les arbres décident de choisir un roi.
Ils disent à l’olivier : ‘Sois notre roi !’
L’olivier répond :
‘Les dieux et les êtres humains aiment mon huile.
Est-ce que je vais laisser mon huile
pour aller m’agiter au-dessus des autres arbres ?’
Alors les arbres disent au figuier : ‘Viens donc, toi ! Sois notre roi !’
Le figuier répond :
‘Est-ce que je vais laisser mes bons fruits sucrés
pour aller m’agiter au-dessus des autres arbres ?’
Ensuite, les arbres disent à la vigne : ‘Toi, sois notre reine.’
La vigne répond :
‘Mon vin donne de la joie aux dieux et aux humains.
Est-ce que je vais laisser mon vin
pour aller m’agiter au-dessus des autres arbres ?’
Alors tous les arbres disent au buisson d’épines :
‘Viens donc, toi ! Sois notre roi !’
Le buisson d’épines dit aux arbres :
‘Si vraiment vous voulez me choisir comme roi,
venez vous mettre sous mon ombre.
Si vous ne le faites pas, un feu sortira de mes épines
et il brûlera même les cèdres du Liban !’ »

L’approbation de Dieu
Jésus savait bien que la gloire d’un jour allait le mener à la croix.
C’est pour cela qu’il n’arrive pas sur un char doré, mais bien sur un ânon, pour signifier qu’on ne l’aura pas au jeu de la gloriole. Sa gloire, il ne la tire pas de l’acclamation des humains mais de l’approbation de Dieu lui-même.
Il n’est pas le roi que les humains veulent, de toute façon.
La parabole de Yotam nous dit comment on fait les rois.
Tout rapport avec les élections ne serait en aucun cas fortuit ou indépendant de notre volonté.
Les arbres veulent un roi.
Ils le plébiscitent pour ses qualités.
Ils en plébiscitent tout une série, les uns après les autres.
Mais le besoin d’avoir un roi n’a d’égal que le dénigrement permanent que les arbres ont pour le pouvoir en place.

Voyez leur dédain
Ces politiques sont tous pourris ! (ce qui est parfaitement faux) et c’est nous qui les avons élus. Voyez la contradiction méprisante. Les arbres crient pour avoir un chef et en même temps quand c’est leur tour de prendre des responsabilités, on voit le mépris réel qu’ils ont pour les structures d’autorité, puisqu’ils qualifient le pouvoir qu’on leur demande d’exercer « d’agitation ».
‘Est-ce que je vais abandonner… pour aller m’agiter au-dessus des autres arbres ?’
Et le résultat est là, c’est le buisson d’épine qui va gouverner.
C’est donc au nom de l’évangile que nous devons réhabiliter la considération pour les institutions politiques, car sans cette considération et se respect, rien ne peut fonctionner. Nous ne pouvons pas détruire ceux que nous avons fait monter en autorité, car c’est bien nous qui les avons placés à ces postes.
Nous nous comportons comme cette foule qui s’enthousiasme aux portes de Jérusalem au jour des Rameaux, et pour le coup, nous devenons des rameaux qui s’agitent, qui s’agitent pour rien car ils ont été taillés sur les arbres alentours et dans trois jours ils seront complètement secs.

La lapidation comme remerciement ?
Si nous nous enthousiasmons, si nous faisons « monter » des gens, que ce soit en politique, dans les media, dans le show-business, pour après ça les lapider ou les crucifier, c’est la preuve que nous sommes vraiment immatures, que nous sommes des adeptes du feu de paille.
Or le type de feu que Jésus est venu mettre dans le cœur de ceux qui veulent bien l’écouter est un feu durable, un feu qui ne s’éteint jamais.
Le plan qu’il a semé est une petite graine de moutarde qui peut devenir un arbre gigantesque, et ce n’est pas un champignon qui pousse en une journée et qui est desséché deux jours après.
Jésus n’a pas voulu de ces royautés temporaires et temporelles. Et pourtant il a habité cette figure du roi, il s’est prêté au jeu de l’entrée à Jérusalem, avec le prix qu’il devra payer pour cette audace… Son autorité est d’un autre genre. Elle ne jette aucun discrédit, au contraire, sur les pouvoirs humains, mais le Royaume dont il est roi n’est pas de ce monde.

Réhabiliter le politique
Comment prendrons-nous au sérieux l’autorité de Dieu si nous avons été structuré dans la contestation de l’autorité de l’Etat ?
Comment grandirons-nous dans la foi en Dieu le Père, si les figures de la paternité sont toutes détruites, dans une vague d’extermination massive, et que trop peu de nos enfants ne savent vraiment ce qu’est un père ?
Comment pourrons-nous annoncer une parole sur la Paix qui vient de Dieu si les uns et les autres n’ont pas goûté à la paix même imparfaite d’une société apaisée ?
Celui qui est entré à Jérusalem, qui est passé par le mont Golgotha et qui est sorti du tombeau appelle aujourd’hui des personnes à laisser tomber l’agitation de leurs rameaux pour habiter les figures de la paternité, militer pour la paix, et s’engager dans la réhabilitation des structures de nos sociétés où les institutions ont été discréditées.
Que Dieu nous donne de comprendre la nature des enjeux prophétiques de ces guérisons collectives que nous avons à vivre.
Amen.

Double citoyenneté (Confession de foi)

Je crois que j’ai reçu du Seigneur la double nationalité.
Je suis citoyen d’un autre pays
où l’on ne me demande jamais mes papiers,
où l’on m’accueille en tant que frère ou sœur,
et où la couleur de mon vêtement,
de ma peau ou de mon argent n’ont aucune importance.
Je suis citoyen d’un autre pays où les lois sont respectées
parce qu’elles sont écrites dans les cœurs
et pas seulement dans la pierre ou sur papier,
et où personne ne perd son temps à réclamer ses droits
parce que chacun préfère s’appliquer à être fidèle à ses devoirs.
Je suis citoyen d’un autre pays où Celui qui règne
n’a pas besoin de consacrer la moitié de ses mandats à sa réélection,
parce que sa légitimité est acquise et n’est pas à conquérir.
Je suis citoyen d’un autre pays où la fin est plus importante que les moyens,
où la relation est plus considérée que la domination,
où la parole et la confiance ne sont pas de vains mots.
Et parce que je suis citoyen de cet autre pays,
ma façon de penser, d’être et de vivre sur cette terre
a changé irrémédiablement.
Je vis, je me lève et je parle à mes contemporains
en tant qu’ambassadeur d’un autre monde où tout est possible
et je crois que ce possible est ouvert aux hommes et aux femmes de notre pays.
Amen

Gilles Boucomont, octobre 2006

News in english

Welcome to the Reformed Church of Le Marais, Paris
This part of Paris is well known for its historic sites, its night life, its Jewish Quarter and of course it’s so close to the Bastille. Welcome to the heart of this great city, and … the heart of the Gospel.
Read the history of this community, in english

Come and visit
The Lord is truly at the centre of our lives and so of course we praise and worship Him. We hold a service every Sunday morning at 10:30. This is a time for us to meet together in fellowship for a time of prayer, teaching and worship. It’s a time when we can give glory to our Heavenly Father.
Here you can also take part in Worship in an African style at 1pm, in Japanese at 4pm or in Arabic at 6pm every Sunday.
We also have a range of activities which take place throughout the week, such as topical discussions, a prayer group and Bible study.

So come and visit us!
You can find us at 17 rue St Antoine, 75004 Paris
(Some groups are held in the Crypt at 15 rue Castex, alongside the main church building.)
Telephone: +33 (0)1 42 74 40 82

The easiest way to get to us is by public transport as parking is very limited!
Metro: Bastille on lines 1, 5 and 8, or Sully Morland on line 7
Bus: 20, 29, 65, 69, 76, 86, 87, 91

Our Vision
We desire to be a community that welcomes everyone, and most of all we seek to be the hands and feet of Jesus in Paris for those around us. Our ministry recognises and celebrates the rich history that this church and the Reformed Church in France brings to Christianity. At the same time we strive to include all generations in our worship by showing that faith in Jesus Christ is relevant for everyone: children, youth, adults and the elderly.

As a Church community, with the help of God, we seek to be a community which:
1. Lives a life full of faith and joy
– in prayer as individuals and as a church
– in true fellowship
– in dynamic ministry
2. Clearly proclaims the Love of the Father, the Gospel of Jesus and the Power of the Holy Spirit
– by the quality gathered worship
– by walking together and growing in spiritual maturity
– by being a prophetic witness in the world
3. Welcomes and strengthens
– young people, newcomers, long-term members and the elderly
– our neighbours and those who are marginalized by society
– our cultural, architectural and Huguenot (Protestant) heritage
“ We are therefore Christ’s ambassadors, as though God were making his appeal through us.” 2 Corinthians 5v20

Weekly Activities at the Eglise Reformée du Marais
See Agenda above.

Sundays
10.30 am – a time for teaching and fellowship.
We celebrate Holy Communion on the 1st and 3rd Sunday of every month.
On every 2nd Sunday of the month we have a time of fellowship together.
Once a month we have a meal together after the service.
1:00 pm – The “Builders of the City”, our African community holds a service in French and welcomes everyone from all backgrounds.
4:00 pm – Japanese protestant worship (not translated in French or English)
6:00 pm – evangelical worship in Arabic (possibility of translation in French or English)

Choir
Wednesday 8:15 pm. Entrance is via rue Castex through the wooden door.
Students’ group

Prayer groups
Tuesday 7:30 pm. Praise, Bible study and intercession, until 8:45.

Students’ prayer group
Wednesday 8:00pm. A time for students to study the Bible, pray and share together. In the Crypt (entrance via 15 rue Castex)

Keep an eye on the website and the notice boards (found outside the church on rue St Antoine and rue Castex) for further information and also for any other events that are going to be held at the Eglise Reformée du Marais.

If you have any more questions, just send an email or call us on the numbers above.

Ne cherchez plus, trouvez-nous !

Le quartier du Marais est très accessible par les transports en commun. Le parking, en face du temple, est utilisable, mais son coût est élevé et il est souvent complet. Il est souvent difficile de se garer dans la rue.
Attention, seules les salles paroissiales basses sont accessibles aux handicapés.

Où sommes-nous ?
Le temple se trouve au 17 rue St-Antoine à Paris (4ème), juste à côté de la Bastille.
La crypte et l’essentiel des locaux paroissiaux sont accessibles par le côté de l’église, au 15 rue Castex.
Téléphone et répondeur: 01 42 74 40 82
Mail : cliquez, dans le menu sur « Une question ? »

Par les transports en commun
Pour se rendre au temple du Marais, préférez donc les transports en commun :
Métro : Bastille lignes 1, 5 et 8 – Sully Morland ligne 7.
A Bastille, prendre la sortie « rue Saint-Antoine » ou « boulevard Henri IV ». Attention à ne pas prendre la sortie « rue du Faubourg Saint-Antoine »…
Bus n° 20 – 29 – 65 – 69 – 76 – 86 – 87 – 91

Depuis les gares (train et avion)
Orly et Roissy Charles de Gaulle : prendre le RER jusqu’à Châtelet, puis le métro ligne 1 direction Porte de Vincennes jusqu’à Bastille.
Gares de l’Est et du Nord : prendre la ligne 5 direction Place d’Italie, jusqu’à Bastille.
Gare de Lyon : venez à pied si 15 mn de marche ne vous effraient pas. Sinon prenez la ligne 1, direction La Défense, jusqu’à Bastille.
Gare Saint-Lazare : prendre soit la ligne 14 jusqu’à la gare de Lyon, sinon prendre la ligne 13 direction Châtillon-Montrouge jusqu’à Champs-Elysées-Clémenceau, puis la ligne 1, direction Porte de Vincennes, jusqu’à Bastille.
Gare Montparnasse : prendre la ligne 6 direction Nation jusqu’à Place d’Italie, puis la ligne 5 direction Bobigny-Pablo-Picasso jusqu’à Bastille.

S'inscrire à la newsletter