Miniglises : 5 bonnes raisons d’en être passionné

Depuis presqu’un an, les Miniglises sont restées une constante dans un monde qui nous a parfois semblé s’arrêter de tourner. Ces petits groupes, permettant le partage biblique, la communion fraternelle et la prière, ont évolué vers une nouvelle forme et se déroulent désormais en visioconférence, pour la plupart. Pour autant, les Miniglises restent des lieux de rencontre avec Notre Seigneur et d’action du Saint-Esprit. Vous en doutez encore ? Voici cinq bonnes raisons d’être passionné par sa Miniglise et de s’y investir.

1. En quoi les Miniglises permettent-elles de développer des relations approfondies dans notre église locale ?

« Voici, oh ! Qu’il est agréable, qu’il est doux pour des frères de demeurer ensemble ! ». Le verset 1 du Psaume 133 (version Louis Segond) est un bel encouragement à entretenir notre communion fraternelle. Cela commence dès nos rencontres, avant ou après le culte du dimanche. Cependant, il faut bien reconnaître que ces rencontres sont souvent furtives, surtout maintenant que nous n’avons plus nos traditionnels buffets et que se retrouver autour d’une assiette de frites au bistrot du coin est exclu. En dehors des circonstances sanitaires actuelles, il reste compliqué d’établir des relations profondes avec des personnes que l’on ne fait que croiser au milieu d’une foule, encore plus quand on est nouveau à l’Église ! Nos groupes de prières et de partage biblique prennent alors tout leur sens. Chaque moment dans le déroulé de la Miniglise est une nouvelle occasion de se connaître mieux, de donner et de recevoir : que ce soit le temps de convivialité au début, au cours duquel on prend des nouvelles les uns des autres, on apprend à mieux se connaître, on accueille les nouveaux ; le temps de louange collective qui est parfois l’occasion de partager nos témoignages et, ce faisant, de nous encourager les uns les autres.

Si les leaders sont les principaux responsables de l’animation, n’hésitez pas à leur faire vos suggestions pour approfondir les relations : cela peut signifier organiser des sorties, des temps de jeux, un repas. Les sorties au cinéma, au restaurant, les repas les uns chez les autres sont de précieux souvenirs pour moi et des étapes qui ont permis à certaines relations de passer le cap de l’amitié.

2. Comment être désaltéré au milieu de la semaine ?

Au début de cette année, j’ai pris le temps d’interroger les membres de ma Miniglise pour savoir ce que ce temps au milieu de la semaine leur avait apporté dans leur vie personnelle, dans leur relation avec Dieu. Nous étions tous unanimes, la Miniglise est devenue un temps essentiel au cœur de nos semaines, bien souvent agitées et très remplies. C’est le lieu où l’on recharge nos batteries spirituelles, où l’on prend de la hauteur, où l’on dédramatise et relativise nos défis professionnels, personnels, relationnels.

A titre personnel, mais comme nombre d’entre nous, j’ai souvent l’impression de courir après le temps et, devoir interrompre ma journée de travail pour me préparer pour la Miniglise m’a parfois coûté. Cependant, à la fin de la Miniglise, le constat était à chaque fois le même : Merci Seigneur de m’avoir poussé à m’arrêter, à prendre du recul, à me rappeler que tu es souverain et que prendre du temps pour être à ton écoute nous apporte beaucoup plus que cela nous coûte. Bien souvent, c’était même l’occasion pour le Saint-Esprit de m’apporter des solutions qui m’ont fait gagner du temps.

3. Que se passe-t-il là où deux ou trois sont réunis ?

Dans Matthieu 18 : 20, Jésus nous a affirmé que là où deux ou trois sont assemblés en son nom, il est au milieu d’eux. Si nos temps personnels avec Dieu sont déterminants pour développer une relation véritable avec Lui, une atmosphère particulière se déploie lorsque des frères et sœurs s’accordent et décident de prier les uns pour les autres. Je crois que cela réjouit particulièrement le cœur de Dieu de voir ses enfants prendre soin les uns des autres à travers la prière. Paul nous recommandera également de prier pour tous les saints (Ephésiens 6 : 18). En miniglise, nous pouvons échanger nos sujets de prière, prier de manière précise et voir Dieu agir dans la vie des uns et des autres. Parfois, il est difficile de prier pour soi quand on est au cœur de la tourmente, partager ses difficultés, ses peines et déposer ses fardeaux au pied de la croix avec un frère ou une sœur peut déclencher des déblocages.

4. Comment explorer la Bible avec une nouvelle perspective ?

La Parole de Dieu est vivante et nous n’avons pas tous les mêmes révélations au même moment. Nous venons tous en Miniglise avec un regard différent : un érudit sera enrichi par le regard neuf d’un débutant dans la foi ; un inaccoutumé de la Bible pourra être contaminé par un passionné de la version Parole de vie. Je ne compte plus le nom de fois où je suis ressortie de la Miniglise, heureuse d’avoir pu découvrir ou redécouvrir certains personnages, certaines liaisons entre deux passages et assoiffée d’en savoir plus.

5. Comment devenir plus tranchant ?

Nous pouvons lire en Proverbes 27 : 17 (version Segond 21) « Tout comme le fer aiguise le fer, l’homme s’aiguise au contact de son prochain ». L’aiguisage d’un couteau permet de le rendre plus tranchant, de couper plus efficacement. Au contraire, être émoussé signifie être moins vif, affaibli. Cela ne semble pas être l’aspect le plus « fun » de la communion fraternelle mais je peux vous assurer que sur le long terme, cela produit de la joie ! C’est un post Facebook qui m’a fait pleinement réaliser cette vérité, on pouvait y lire « les personnes enquiquinantes sont les jalons sur notre chemin vers la sainteté ». Soyons donc reconnaissant pour ce frère qui nous irrite, pour cette sœur qui ne nous comprend pas. Dieu travaille nos caractères au contact des autres et il n’y a que des relations régulières qui permettent à ce processus d’arriver à son terme. De la même manière, ne fréquenter que les personnes qui nous ressemblent, ou avec lesquelles nous avons un « feeling » rendra difficile une pleine transformation. Or, cet affinage participe à nous rendre pleinement apte pour accomplir la mission, collective et personnelle, que Dieu nous a confié.

Alors qu’en ce moment, voyager et partir à la découverte d’autres cultures est plus compliqué, profitons de la diversité et la richesse qui se trouvent au sein même de notre communauté et, qui sont juste à portée de clic…

Pour en savoir plus sur les miniglises, cliquez-ici.

S'inscrire à la newsletter