Entreprendre un projet pour Dieu : un espace de conversion

“Tout est vanité” nous dit le sage dans le livre de l’Ecclésiaste. “Tout est accompli” nous dit le Christ sur la croix…

Alors pourquoi entreprendre un projet pour Dieu si tout est vain et déjà fait ? Qu’il soit grand ou tout petit, je crois qu’un projet pour Dieu n’est jamais sans conséquence : c’est un processus de transformation. En menant à bien le projet de louange Épiclèse, je suis à présent convaincu que les projets que Dieu nous met à cœur sont plus qu’une simple ligne tendue vers un résultat : ce sont des espaces de conversion. 

Jean-Sébastien Bach : comment allier foi et musique ?

Jean-Sébastien Bach est connu comme un leader de la musique mais c’est aussi un leader de la foi. Ses portraits nous présentent un monsieur portant perruque, à l’air sérieux, voire austère.

Dr Mukwege : comment conjuguer foi et appel ?

Depuis plus de vingt ans, le Dr Denis Mukwege œuvre pour la paix dans son pays, en réparant les corps des victimes de violences sexuelles en temps de guerre en République Démocratique du Congo (RDC). Ce travail lui a valu le prix Nobel de la paix en 2018 et d’être surnommé “l’homme qui réparait les femmes”. Il a opéré environ 40 000 patientes à l’hôpital de Panzi, où il exerce la chirurgie gynécologique. J’ai eu l’occasion de l’écouter lors de son passage à Paris fin 2019. Le message qu’il a partagé ce soir-là m’a beaucoup touchée.

S'inscrire à la newsletter