Pour que tous soient un…

« Il me semble que le projet de Dieu, si j’ose en parler, c’est vraiment être UN pour que le monde croie…
Le scandale de la division empêche la mission, et beaucoup de non-croyants de devenir croyants »
Dominique Caudal, pour le Festival du Beau, 2021.

Entreprendre un projet pour Dieu : un espace de conversion

“Tout est vanité” nous dit le sage dans le livre de l’Ecclésiaste. “Tout est accompli” nous dit le Christ sur la croix…

Alors pourquoi entreprendre un projet pour Dieu si tout est vain et déjà fait ? Qu’il soit grand ou tout petit, je crois qu’un projet pour Dieu n’est jamais sans conséquence : c’est un processus de transformation. En menant à bien le projet de louange Épiclèse, je suis à présent convaincu que les projets que Dieu nous met à cœur sont plus qu’une simple ligne tendue vers un résultat : ce sont des espaces de conversion. 

La foi dans le travail : Notre Père, ce ne sont pas tes affaires ?

Dans un contexte de laïcité parfois mal comprise, parler de sa foi au travail peut devenir un sujet délicat. De même, évoquer à l’église sa réussite professionnelle ou au contraire son nouveau statut de chômeur peut aussi s’avérer gênant. Comment faut-il alors s’y prendre pour conjuguer foi et travail ? Voici quelques pistes nous permettant de résoudre cette équation.

Comment inviter le Saint-Esprit dans son salon ?

Le Saint-Esprit est Dieu qui vient à notre rencontre là où nous sommes et nous donne de faire l’expérience, aujourd’hui, de la joie, de la liberté, de la paix qui sont caractéristiques de la communion avec lui. Mais qui est réellement cet « invité » et quelle est la nature de sa relation avec «  l’invitant» ? Tenter une réponse en quatre points est la gageure proposée.

S'inscrire à la newsletter